Criminologie : un outil pour une meilleure approche géopolitique et globale d’un environnement économique

bannercriminologynew

Introduction

Le terme de criminologie fait l’objet de nombreuses interprétations. Pour certains, ce concept n’est pas considéré comme une discipline à part entière, pour d’autres, elle est une science qui doit être regardée comme une discipline indépendante.

La criminologie est une science qui cherche à étudier le phénomène criminel sous toutes ses formes. Cela passe d’abord par l’analyse du crime, de l’acte en lui-même, l’analyse du criminel et de son comportement, et de l’autre côté de la réponse sociale et étatique à ce phénomène (prévention, répression, politique de sécurité).

Le champ d’action de la criminologie est vaste et multiforme, aussi le criminologue a besoin de disciplines annexes comme la sociologie, le droit pénal, la psychiatrie ou la médecine pour comprendre, analyser, traiter le phénomène et donner des réponses.

chris-forster-criminology

Au-delà de cette polémique sur son statut, la criminologie peut être utile à bien des égards.

En raison de son caractère transdisciplinaire et de son champ d’action dans  différents domaines de la société, les propos concernant le sujet étudié se limiteront au domaine d’étude de la criminologie touchant  à son apport dans la compréhension des relations économiques internationales et à son utilité dans  l’activité économique d’une organisation.

Développement

chris_forster_consultant_veille_c1

En effet, comment comprendre, comment analyser aujourd’hui  la mondialisation des échanges sans prendre en compte l’activité criminelle,  la partie ‘cachée’,  mais néanmoins visible sur l’échiquier mondial de la globalisation où des entités étatiques et non-étatiques (Etats, banques, entreprises commerciales, organisations internationales, ONG) interagissent, échangent, et s’affrontent pour survivre dans cette concurrence exacerbée.

L’internationalisation des activités économiques  a entrainé une interdépendance et une interaction très forte entre les différents acteurs présents sur cet échiquier.

La criminologie peut être un outil pour comprendre les enjeux internationaux, les relations économiques internationales entre ces acteurs.

En effet, la mondialisation de l’économie avec le développement des nouvelles technologies de l’information a permis au phénomène crime de s’industrialiser et de s’internationaliser.

On peut parler aujourd’hui du phénomène comme d’un acteur à part entière sur l’échiquier de la mondialisation et des relations internationales

L ’industrie du crime ( crime organisé + mafias) participe à cette économie mondiale, soit de manière cachée en restant dans l’ombre de la mondialisation, soit de manière ouverte en participant de façon légale à la vie économique et apparaître ainsi comme un partenaire économique qui va investir, acheter, produire, et s’enrichir.

Dans la guerre économique que se livrent les différents acteurs (Etats, banques,  multinationales,  ONG, associations, hedge funds, …)  l’industrie du crime a aussi sa propre stratégie de puissance. Le crime organisé tire parti des failles et incohérences de cette mondialisation débridée pour s’adapter, se transformer, avancer ses pions sur l’échiquier, conquérir de nouveaux territoires, de nouvelles activités et s’enrichir.

La criminologie est un outil qui peut répondre à cette internationalisation du crime qui gangrène les économies et les enjeux géostratégiques. Par  les études, l’analyse et la réflexion, la criminologie a un rôle de lanceur d’alerte pour prévenir les risques et menaces qui peuvent peser contre les activités humaines, l’économie mondiale, l’environnement  et la société. La criminologie a vocation à tenir ce rôle de prévention et d’anticipation.

Par son expertise, elle apporte de l’intelligence, de l’analyse aux problématiques de géopolitique et de géo économie.

La criminologie peut être utile pour des organisations (entreprises, Etats, collectivités, ONG, établissements financiers) qui pratiquent l’intelligence économique stratégique.

Ces organisations ne sont pas toujours conscientes des menaces criminelles, ou ont tendance à minimiser le risque criminel qui peut peser sur leur activité.

Ces menaces peuvent provenir :

Ø  d’évènements géopolitiques (terrorisme, enlèvements)

Ø  de la concurrence (espionnage, corruption)

Ø  de l’industrie du crime (cybercriminalité, extorsion de fonds)

Aujourd’hui, tout ce qui constitue aujourd’hui l’activité et les fonctions d’une entreprise commerciale peut être touché par le risque criminel (produits, ressources humaines, ressources financières, le patrimoine matériel et immatériel, les marchés, la concurrence).

La criminologie a affaire avec l’intelligence économique stratégique car elle va permettre aux personnes qui surveillent l’environnement, gèrent les risques et protègent le patrimoine informationnel d’une organisation,  d’étudier,  de mieux connaitre, de mieux appréhender les menaces afin de les identifier et de les anticiper par une politique de gestion de risques adéquates et de procédures internes.

9448_999157

Voici des exemples de questions liées au champ d’études de la criminologie que peuvent se poser des praticiens en intelligence économique pour une entreprise :

       Est- ce que mes produits sont victimes de contrefaçon ou d’exportations parallèles ?

       Y-a t-il un risque criminel pour un projet d’implantation d’un site, d’une usine dans un pays, une zone à fort potentiel économique (corruption, enlèvement de personnel, terrorisme) ?

       Y a-t-il actuellement des clients, de futurs partenaires, des investisseurs ou des concurrents de l’entreprise qui sont liés à des activités criminelles ?

       A l’intérieur de la structure de l’organisation, y a-t-il des profils de personnes susceptibles de pratiquer des actes criminels (corruption, fraude, détournement de fonds) ?

       Comment mieux protéger son patrimoine informationnel de l’intérieur (vol, destruction) et de l’extérieur (espionnage, attaques informatiques, cyber terrorisme) ?

       Faut-il mettre en place un réseau de caméras dans les locaux de l’organisation pour surveiller le personnel et diminuer la fraude interne ?

       Comment convaincre la direction de mettre en place une veille ‘criminelle’ ?

       Le risque criminel est-il considéré comme un risque stratégique par le management de l’organisation ?

       Est-ce que l’organisation est réactive ou  proactive face à la criminalité informatique

     (Attaques informatiques, cybercriminalité) ?

       Le risque criminel est-il considéré comme un risque pouvant provoquer une atteinte à la réputation et à une dégradation de l’image de l’entreprise ?

 La criminologie va apporter de la connaissance, de l’analyse, de l’expertise à la démarche d’intelligence économique et va pouvoir répondre aux questions que se posent les veilleurs, les gestionnaires de risque et responsables IE. La criminologie va permettre de faire des choix  concernant les axes et types de veille à effectuer. A partir du plan de veille,  elle va aider à la définition des besoins en information sur le type de menaces qui entrent dans son domaine d’expertise et participer par ses analyses au cycle de renseignement de l’entreprise (besoins en renseignement, collecte de l’information, analyse, diffusion de l’information pertinente dans l’organisation).

Quantitative methods in criminology

Toute organisation doit avoir pour objectif aujourd’hui d’intégrer le phénomène crime dans ses domaines de surveillance, pour connaitre, comprendre et anticiper les risques

L’industrie criminelle utilise l’activité bancaire et financière comme porte d’entrée pour d’une part, blanchir des capitaux illicites, mais aussi pour infiltrer l’économie légale par des achats et prise de participations dans des sociétés.

La criminologie a toute sa place pour aider à la compréhension des méthodes criminelles utilisées pour  les personnes en charge de ‘due diligence’ .

En effet, ce concept anglo-saxon consiste à effectuer un ensemble de vérifications dans des opérations de prises de participation ou fusions acquisitions, indispensable pour évaluer des risques qu’il convient d’anticiper et de maîtriser. La provenance et la destination des capitaux doivent faire l’objet d’un contrôle obligatoire, d’une obligation d’identification et de vigilance.

De même, les personnes en charge de conformité  (compliance),c’est-à-dire au respect de la conformité  réglementaire propre aux activités bancaires et financières ont besoin des apports de la criminologie  pour mettre en place des outils de gestion de risque contre le blanchiment de capitaux, de lutte contre le terrorisme et le risque de malversation.

La mission légale des établissements financiers est de connaitre la provenance et la destination des capitaux transitant par leur établissement.

Conclusion

Dans le contexte d’étude défini au préalable, la criminologie est utile et nécessaire pour permettre:

Ø  De comprendre certains aspects de la mondialisation

Ø  De comprendre les enjeux des acteurs criminels dans cette mondialisation

Ø  de répondre à des problématiques, de comprendre et d’analyser un environnement criminel proche, interne, externe, invisible, international, mutant

Ø  d’anticiper les nécessaires évolutions face à cet environnement non maîtrisé

Ø  d’intégrer l’imprévu dû à des évènements internes ou externes

Ø  de prévenir et proposer des solutions pour lutter contre le risque et la menace criminelle

Ø  de générer une prise de conscience qui doit pousser à l’action proactive et à la mise en place de protections, de procédures, de réflexes réfléchis et de bonnes pratiques face à cette menace

criminologieIl est donc urgent d’introduire une connaissance approfondie de la criminologie chez les acteurs économiques par une prise de conscience  et une intégration à la culture et au management de l’organisation

Avec le développement croissant de la cybercriminalité, c’est sans aucun doute l’enjeu majeur et le prochain défi de ce 21ème siècle pour l’économie mondiale.

 

C C Forster le 24 avril 2013

————————————————–

3 Réponses

  1. Ce billet est absolument enrichissant et à mon sens il est créateur de vocations pour les jeunes criminologues comme moi, qui avons du mal à faire accepter la criminologie comme discipline à valeur ajoutée pour l’entreprise dans nos pays en voie de développement.

  2. Très bon document qui nous permet de comprendre l’importance de la Criminologie dans l’évolution de notre monde…

    1. Bonjour,

      Merci pour votre commentaire.

      Content de pouvoir à travers le blog susciter votre intérêt et votre curiosité !
      Cdlt
      cf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :